Archives de April, 2009

Atelier de ressourcement pour les dirigeants d’organismes artistiques

Si vous êtes à la tête d’un organisme artistique engagé, sous une forme ou une autre, dans la diffusion des arts, vous savez que les temps courants sont à la fois porteurs de défis et d’occasions.  Vos employeurs, vos membres et vos partenaires sont aptes à se tourner vers vous pour leur apporter des solutions et les guider vers de nouveaux horizons. Serez-vous prête ou prêt à répondre à leur appel ? La firme de marketing 50 Carleton peut organiser un atelier de ressourcement pour les dirigeants d’organismes confrontés à des réalités communes. Créé par l’expert américain en développement de public, Jerry Yoshitomi, et d’une durée de deux jours, cet atelier de ressourcement vous permet de vous pencher sur des notions avant-gardistes de développement de public, de travail en réseaux et de leadership. Les inscriptions à cette activité se limitent à une douzaine de participants. Avez-vous des collègues qui pourraient profiter d’une telle occasion de réflexion, au même titre que vous ? Si oui, contactez-moi (705.673.7385 ; denis@50Carleton.com) pour obtenir de plus amples informations.

Denis Bertrand

 

Actualité : les arts et la crise économique

Cyberpresse dresse un bilan de l’impact de la situation économique sur les arts au Québec et en Ontario.

Denis Bertrand

 

Hausse des achats en ligne au Québec

Radio-Canada rapporte aujourd’hui une augmentation des achats en ligne au Québec. Ce sont des données à considérer si vous vous questionnez encore sur la pertience d’une billetterie en ligne.  

Denis Bertrand

 

Comment décrire les avantages reliés à la consommation des arts

L’expert américain en développement de public, Alan Brown, a tenté de décrire les avantages que retire le public de son assistance aux arts dans un document intitulé An Architecture of Value. Inspiré d’une recherche de la RAND Corporation, M. Brown a identifié cinq catégories de retombées :

1) “L’empreinte” laissée par l’expérience artistique, soit l’intérêt soulevé ou l’éveil provoqué auprès d’une personne qui assiste à un événement artistique ou culturel et l’impact de cet événement sur sa vie. La qualité de l’expérience offerte au public est essentielle pour susciter cet intérêt ou cet éveil ; 

2 ) Le développement personnel qui survient aux niveaux psychique et psychologique à la suite de l’exposition répétée d’une personne aux arts ;

3) L’interaction humaine engendrée par le partage d’une expérience artistique avec des amis, des membres de la famille, des collègues de travail, etc. ;

4) L’interaction sociale qui émane d’un expérience partagée, associée à une raison d’être sociale (ex., promotion d’une identité culturelle, de la diversité culturelle, etc.) ;

5) Les retombées socioéconomiques, tels que l’impact économique généré par les arts, un sentiment d’appartenance accru à un lieu ou à une communauté.  

Ainsi, les avantages reliés à la participation aux arts s’étendent à la fois à l’individu, aux relations interpersonnelles et à la communauté.

Denis Bertrand

 

Les coulisses (fédérales) de la culture

Tous les dirigeants d’organismes artistiques et culturels devraient lire cette chronique de Chantal Hébert sur le site Web du magazine L’Actualité

Denis Bertrand

 

L’Internet au Canada, selon Google

Au cours d’une présentation récente à la Chambre de conmmerce de Montréal,  le vice-président des finances de Google, Patrick Pichette, aurait affirmé que le Canada comptait le plus grand nombre de consommateurs d’Internet avec une moyenne de 26 jours branchés par mois, 45 heures de navigation par mois et plus de 4 000 pages consultées par mois. Source : Société Radio-Canada.  

Denis Bertrand

 

À propos de Richard Florida

Vous êtes peut-être familiers avec les travaux de l’américain Richard Florida, créateur du concept de la classe créative. Il afirme essentiellement qu’un environnement qui favorise la créativité (notamment grâce à la présence des arts) est plus apte d’attirer des gens créatifs (plus éduqués, mieux rémunérés) capables de contribuer activement à l’économie locale. Il est le co-auteur du rapport L’Ontario à l’ère de la créativité qui a été publié en février dernier.  Je vous invite à y jeter un coup d’oeil, que vous habitiez en Ontario ou ailleurs. Florida vient aussi de publier un nouveau bouquin intitulé Who’s Your City? How The Creative Economy Is Making Where You Live The Most Important Decision Of Your Life (disponible dans une librairie près de chez-vous ou chez Chapters). Je viens de l’acheter. Je vous en reparlerai à un moment donné.  

Denis Bertrand

 

Atelier sur la valeur des réseaux

Je reviens d’un séjour à Banff (AB) au cours duquel j’ai coanimé un atelier d’une durée de deux jours sur la valeur des réseaux de diffusion des arts de la scène au Canada. L’atelier était animé principalement par l’expert américain en développement de public pour les arts, Jerry Yoshitomi. L’exercice s’en voulait un de ressourcement pour les directions générales de ces réseaux. Il a été question de leadership, de développement de public, de la gestion des réseaux et de la théorie des réseaux (comment tisser de nouveaux liens entre des personnes et des groupes aux intérêts communs). Les participantes et les participants ont eu la chance aussi de réfléchir à leurs aspirations personnelles et aux changements qu’ils voudraient apporter à leurs organismes. Je suis maintenant autorisé à offrir cet atelier entièrement en français. Surveillez ce blogue pour en apprendre davantage à ce sujet.

Denis Bertrand

 

Le triangle bailleurs de fonds, public et organismes artistiques

À une certaine époque, les relations qui incombaient le plus aux organismes artistiques étaient celles qu’ils entretenaient avec leurs bailleurs de fonds (conseils des arts et compagnie). Ce n’est plus le cas maintenant. Les rapports entre les organismes et le public sont devenus tout aussi, sinon plus importants que ceux entre les organismes et les instances gouvernementales. Pourquoi ? Des relations plus étroites entre les organismes et le public permettent d’accroître la participation aux arts, les revenus autogénérés des organismes et l’appui de la population au financement public des arts. En effet, une familiarité accru du public avec les artistes et leurs disciplines crée une communauté de fervents des arts prête à intervenir lorsque les gouvernements menancent de sabrer (encore) dans le financement destiné aux artistes et aux organismes artistiques. Souvenez-vous de la dernière campagne électorale fédérale. D’où l’importance du Développement de l’auditoire pour les arts 

 

Denis Bertrand

 

Collaboration avec Jerry Yoshitomi

Grâce au réseau anglo-ontarien de diffusion des arts de la scène, CCI, j’ai eu l’occasion de rencontrer cette semaine l’expert américain en développement de public pour les arts, Jerry Yoshitomi. Ce dernier jouit d’une renommée internationale, ayant été invité à faire des présentations un peu partout aux États-Unis, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Il est surtout connu à titre d’ancien président du Groupe de travail national sur la diffusion et les tournées des arts de la scène (É.-U.) qui a produit l’important rapport An American Dialogue (1989). Il a aussi contribué à la planification stratégique du Conseil des arts de l’Ontario. Jerry est au fait des recherches les plus récentes dans les domaines du développement de public et du leadership dans les arts. Je l’appuierai sous peu dans l’animation d’un atelier destiné, entre autres, à des responsables de réseaux de diffusion qui aura lieu à la mi-avril (2009), à Banff (Alberta). J’espère qu’il s’agit-là du début d’une relation d’affaires qui sera profitable aux clients du Développement de l’auditoire pour les arts de 50 Carleton ! 

Denis Bertrand