Archives de January, 2011

Relever le défi des coûts des billets et du gardiennage

Le 28 janvier 2011

Pour répondre aux doléances de membres du public qui évoquaient le coût élevé des billets et des frais de gardiennage pour ne pas assister à des spectacles, une compagnie de théâtre new yorkaise a décidé de créer un service de garde capable d’accueillir les enfants âgés de 4 à 12 ans. Ainsi, pendant que les enfants s’amusent sous la supervision d’artistes, leurs parents peuvent assister à une performance. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Denis Bertrand

 

Une façon originale de financer des projets artistiques

Le 27 janvier 2011

Un nouvel organisme à but non lucratif vient de voir le jour en Angleterre. Il a pour but d’aider les organisations artistiques à financer leurs projets. Wedidthis invite les entreprises artistiques à afficher sur son site Web les projets pour lesquels elles ont besoin de l’appui financier du public (ex., enregistrer un opéra sur CD, création d’une oeuvre pour une exposition). Ce dernier est invité à contribuer au projet de son choix en fonction de ses moyens et reçoit, en retour, une récompense qui peut aller d’un simple remerciement pour une contribution minimale à une occasion de rencontrer les artistes pour un don plus important (aucune ristourne financière). Les organismes doivent absolument atteindre leurs objectifs pour que les sommes recueillies leur soient versées, sinon les donateurs sont remboursés. Les avantages de cette formule sont les suivants :

  • Des gens d’un peu partout en Angleterre et à travers le monde peuvent soutenir des projets artistiques qui les intéressent ;
  • Les campagnes de prélèvement de fonds sont soutenues et promues par les donateurs désireux de recevoir leurs récompenses ;
  • Les donateurs sont plus aptes à maintenir leur appui aux arts par la suite, puisqu’ils appuient un projet tangible qui verra le jour au lieu de faire un don au fonctionnement général d’un organisme ;
  • Les organismes artistiques joignent de nouveaux publics.  

Visionnez ce clip vidéo pour en apprendre davantage sur la mécanique de Wedidthis.          

Denis Bertrand

 

L’assistance aux arts aux États-Unis en 2009

Le 25 janvier 2011

L’organisme Americans for the Arts vient de publier son “bilan de santé” des arts aux États-Unis pour l’année 2009. La demande pour les produits artistiques a décrue en 2009, à cause de la récession. Cela a entraîné, entre autres, une baisse d’environ 20 % de l’assistance aux arts (visites à des musées, assistance aux arts de la scène, etc.). L’étude note par contre une hausse de 5 % de l’intérêt du public pour la pratique des arts et le bénévolat auprès d’organismes artistiques. Le recours à la technologie permet de compenser, en partie, pour la baisse des assistances. L’organisme donne l’exemple du Metropolitan Opera qui diffuse ses spectacles dans les salles de cinéma nord-américaines.      

Denis Bertrand

 

S’échanger une oeuvre d’art comme on s’échange une chanson

Le 24 janvier 2011

Le président du Grand Palais et du conseil d’administration de la Réunion des musées nationaux en France, Jean-Paul Cluzel (photo), parle de ses projets pour “amener un nouveau public aux arts”.    

Denis Bertrand

 

Le théâtre en balado-diffusion

Le 24 janvier 2011

Des compagnies de théâtre anglaises expérimentent avec la balado-diffusion de pièces de théâtre et d’entrevues avec des artistes, téléchargeables à partir de leurs sites Web. Cette offre a pour but de jeter des ponts entre les artistes et le public et d’attirer celui-ci dans les salles de spectacles. Pour en savoir davantage, cliquez ici.

Denis Bertrand

 

Les garçons et la lecture

Le 24 janvier 2011

Je vous ai mentionné récemment que la lecture chez les jeunes Canadiennes et Canadiens était en perte de vitesse. Voici un excellent article qui propose des approches pour encourager la lecture auprès des garçons.      

Denis Bertrand

 

Un peu de contexte avec mon spectacle, s.v.p.

Le 21 janvier 2011

J’ai parlé récemment de la campagne de promotion virale mise en place par le Théâtre de la Banquette Arrière, de Montréal, dans la cadre de son nouveau spectacle, Les Mutants (photo ci-jointe). Voici une autre particularité de ce spectacle qui porte, de façon créative, sur l’évolution de la société québécoise depuis les années 60 : la production comprend une brève intervention d’un conférencier ou d’une conférencière qui discourt sur un sujet qu’il ou qu’elle connaît bien. La nature de ces interventions et les personnes qui les font changent d’une représentation à l’autre. Cette approche m’a rappelé qu’il est parfois utile de présenter au public le contexte dans lequel une oeuvre a été créée ou dans lequel l’action se déroule pour qu’il puisse mieux en apprécier la portée. Ainsi, une brève intervention avant le début d’un spectacle ou la diffusion d’informations complémentaires sur un site Web et par l’entremise des médias sociaux ou une note additionnelle dans le programme de soirée peut parfois s’avérer utile à la compréhension et à l’appréciation d’un ouvrage ou d’une production par le public. Rappelez-vous que celui-ci reçoit souvent l’oeuvre “à froid”, sans le bénéfice de l’avoir côtoyée pendant des mois ou des années comme les artistes, les producteurs et même les diffuseurs qui y sont associés et qui la connaissent sous toutes ses coutures (ou presque).          

Denis Bertrand

 

Actualités “littéraires”

La Campagne sur la lecture a publié des données sur la consommation de livres au Canada. Il semble que les Canadiennes et les Canadiens empruntent ou achètent jusqu’à 2,7 millions de livres par semaine. Par contre, la lecture chez les jeunes serait en perte de vitesse.

Entre temps, Les Éditions Bouton d’or (Acadie) s’apprêtent à publier un nouveau livre multilingue.   

Denis Bertrand

 

La participation des jeunes aux activités artistiques et culturelles

Le 20 janvier 2011

Le ministère du Patrimoine canadien a publié une étude sur La participation des jeunes aux secteurs artistique, patrimonial, culturel et communautaire. On y apprend que pour joindre les jeunes, il faut les engager dans les processus qui ont pour but de les desservir et leur offrir différents niveaux d’engagements. Les échanges que les organisnmes veulent instaurer avec cette clientèle doivent être réciproques et non à sens unique (prendre le temps de les écouter plutôt que simplement leur offrir ce qui, selon nous, pourrait les intéresser). 

Je suis d’avis que cette approche s’applique aussi à toute nouvelle clientèle qu’un organisme artistique ou culturel veut courtiser (ex., nouveaux arrivants francophones).

Bonne lecture !

Denis Bertrand

 

Avec l’aide de ses amis

Le 19 janvier 2011

Deux nouvelles récentes qui illustrent la complicité qui peut exister entre des organismes et événements artistiques et le public :

  • Le musée du Louvre (France) a fait appel au public pour compléter l’achat d’une oeuvre, Les Trois Grâces, de Lucas Cranach (illustration ci-jointe).
  • Le prochain festival biennal Montréal – Nouvelles musiques présentera un concert familial, intitulé Apportez votre cellulaire, au cours duquel le public accompagnera des musiciens à l’aide des sonneries de ses appareils. 

Denis Bertrand