Archives de March, 2011

Promouvoir l’événement artistique plutôt que sa programmation

Le 30 mars 2011

Un collègue blogueur, qui s’intéresse à la musique classique, souligne que pour promouvoir la plus récente édition du festival Tully Scope (photo), le Lincoln Center for the Performing Arts de New York a choisi de mettre de l’avant l’expérience proposée au public par cet événement, plutôt que les artistes qui y prenaient part. La publicité vante la qualité du lieu de diffusion, la possibilité d’y rencontrer autour d’un verre des amis et d’autres personnes intéressées à la musique classique, ainsi que d’y entendre des performances de haute qualité dignes du Lincoln Center. Selon le blogueur qui assistait au festival, cette approche a permis de joindre des personnes consommatrices de culture qui n’assistent pas nécessairement à des concerts de musique classique. 

Denis Bertrand

 

Médias sociaux : pratiques exemplaires

Le 29 mars 2011

Les organismes artistiques et culturels sont souvent à la recherche de pratiques exemplaires en matière d’utilisation des médias sociaux pour promouvoir leurs produits ou événements. Voici un article intéressant sur l’emploi qu’en font des réseaux de télévision, pour alimenter votre réflexion à cet égard.    

 

Denis Bertrand

 

Recours exclusifs aux médias sociaux pour promouvoir des festivals montréalais

Le 25 mars 2011

Le Collectif des festivals montréalais a anonncé hier son intention d’avoir recours exclusivement aux médias sociaux pour promouvoir une douzaine d’événements au cours de la prochaine saison estivale. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Denis Bertrand

 

Budget fédéral 2011 : crédit d’impôt pour les activités artistiques

Le 23 mars 2011

Le gouvernement du Canada a déposé son budget 2011-2012 hier et même s’il ne sera pas adopté (les partis d’opposition entendent le rejeter pour provoquer des élections qui auront lieu au mois de mai prochain), celui-ci contenait tout de même une mesure pour favoriser la participation du public aux arts. Il s’agit d’un crédit d’impôt de 15 % pour faciliter l’inscription d’enfants à des activités artistiques. Cette mesure s’inscrit dans une tendance de plus en plus manifeste dans le secteur des arts et de la culture à l’effet que la participation aux arts ne se limite plus à l’achat de billets et de biens durables (livres, CD, etc.) ni à l’assistance à des événements artistiques, mais aussi à la pratique des arts par la population. Cela étant dit, ce budget comprend d’autres éléments qui plaisent et déplaisent au secteur, comme en témoignent les prises de position de la Fédération culturelle canadienne-française (FCCF), du Mouvement pour les arts et les lettres du Québec et de la Conférence canadienne des arts.

    

Denis Bertrand

 

À propos de l’importance des rapports entre les artistes et le public

Le 21 mars 2011

Au cours d’une communication préparée pour le Conseil des arts de l’Ontario en 2005, intitulée Managing Metaphors, le directeur du Bolz Center for Arts Administration de l’Université du Wisconsin, Andrew Taylor (photo), parlait de l’importance des rapports entre les artistes et le public pour donner une signification à une oeuvre.

Il y a une valeur concrète aux réactions du public pendant une performance. Des concessions mutuelles sont faites qui permettent aux artistes de se surpasser et au public de partager avec eux un moment d’une rare intensité.

Selon M. Taylor, le public et les artistes “créent” l’expérience artistique. La production et la consommation ne font qu’un. Je remercie Stéphane Gauthier pour cette référence. 

Denis Bertrand

 

Budget 2011 du Québec : rien pour le développement de public

Le 18 mars 2011

Alors que les investissements en culture contenus dans le Budget 2011 du Québec semblent plaire au milieu, Culture Montréal déplore qu’il “ne s’attaque pas de front aux questions de la participation et de l’accès à la culture.” Je remercie mon collègue Robert Gagné pour ce tuyau.

Denis Bertrand

 

Disparition des omnivores culturels ?

Le 17 mars 2011 – Mise à jour : le 18 mars 2011 

Je vous ai parlé récemment de trois nouvelles études américaines portant sur la participation du public aux arts. Eh bien, voici un article qui porte sur l’une d’elles et qui s’attarde tout particulièrement à la disparition des omnivores culturels. Le nombre de ces personnes, nées avant 1955 et grandes consonmmatrices d’une variété de produits artistiques et culturels, serait en déclin au pays de l’Oncle Sam. Elles représentaient 15 % de la population américiane en 1982 et seulement 10 % en 2008. Ces omnivores fréquentent à la fois les musées et l’opéra. L’article stipule que bon nombre d’Américains se considèrent comme de grands consommateurs de produits culturels, mais que la nature de leur consommation a changé. Ils ont recours davantage aux médias pour se “sustenter” par rapport à assister à des événements artistiques.    

Cliquez ici pour lire une réaction à ces données.

Denis Bertrand

 

Excellente initiative du CEAD

Le 15 mars 2011

Je salue le Centre des auteurs dramatiques qui a décidé de confier son blogue à des auteurs. Ainsi, la dramaturge Carole Fréchette (photo) animara cet outil pendant un mois. Voilà une excellente façon de permettre un échange d’expériences entre pairs et d’initier le public au quotidien des auteurs. Une telle approche peut être reprise par des éditeurs, des compagnies de théâtre et tout organisme artistique qui a pour mission de valoriser le travail d’artistes.

Denis Bertrand

 

La fin des journaux imprimés à l’horizon

Texte original : le 14 mars 2011 – Mise à jour : le 16 mars 2011

Le futurologue australien Ross Dawson prévoit que les éditions imprimées des journaux canadiens disparaîtront en 2020. Il faudra dorénavant se tourner vers les tablettes électroniques (IPad et compagnie) et les ordinateurs pour accéder à votre quotidien préféré, en autant que ce dernier effectue le virage technologique requis. Pour en savoir plus, cliquez ici. Si vous êtes un organisme artistique ou culturel qui compte encore principalement sur les journaux pour joindre son public, renseignez-vous auprès d’eux pour découvrir comment ils comptent aborder ce changement.

Voici un autre article récent lié à cette transformation.  

Denis Bertrand

 

À propos de l’utilisation des médias sociaux au théâtre

Des spectateurs gazouillent sur les médias sociaux durant la générale du Jew of Malta présentée par la Drama Guild du Département de théâtre de l’Université d’Ottawa.

Le 11 mars 2011

Le Département de théâtre de l’Université d’Ottawa expérimente avec les médias sociaux (photo ci-haut) pour soulever un débat sur le contenu d’une pièce controversée. Cliquez ici pour en savoir plus. Je remercie ma collègue Lianne Pelletier pour ce tuyau.

Denis Bertrand