Besoin d’augmenter vos revenus ? Dotez-vous d’un programme de fidélisation !

Le 2 août 2012

C’est avec plaisir que je vous présente aujourd’hui un billet rédigé par ma collègue Diane Chevrette, spécialiste des opérations de billetterie, de même que du marketing direct et relationnel. Elle aborde la création de programmes de fidélisation pour le milieu des arts et de la culture

Denis J. Bertrand

 

moi-petite2

Diverses industries font appel ces jours-ci à des programmes de fidélisation de leurs clientèles. Les consommateurs et les consommatrices n’hésitent pas à y souscrire et à présenter leur carte de « fidélité » au moment de conclure une transaction de voyage, à l’épicerie, à la pharmacie, dans une boutique mode, etc. Puisque ces programmes sont basés sur la consommation, les membres cumulent des points ou des dollars au gré de leurs achats qu’ils peuvent échanger pour des bénéfices variés ou des rabais sur des achats futurs.

Mais peu d’organismes artistiques font appel à ce type d’initiative. Pourtant, les programmes de fidélisation s’intègrent dans des stratégies de mise en marché et de développement de public qui ont pour but de reconnaître l’apport des consommateurs et des consommatrices et d’accroître les revenus de l’entreprise ou de l’organisme.

Il ne s’agit pas simplement d’imiter les modèles mis en place par les grandes corporations. Les programmes de fidélisation doivent être avantageux pour celles et ceux qui y adhèrent, de même que pour les instances qui les offrent et les gèrent. C’est pourquoi nous avons développé un concept qui se démarque des modèles courants.

Selon nous, pour qu’un programme de fidélisation soit « rentable », il doit répondre d’abord aux intérêts des consommatrices et des consommateurs de façon à garantir leur satisfaction. En retour, l’entreprise ou l’organisme perçoit des revenus additionnels au fur et à mesure que les gens s’y inscrivent et paient leurs frais d’adhésion.

Puisque les consommatrices et les consommateurs en veulent toujours plus pour leur argent, nous ne préconisons pas des formules de reconnaissance où ils doivent amasser lentement des points ou des bonis dollars. Il faut généralement beaucoup trop de temps et de nombreux achats avant que les membres accèdent aux objets ou aux avantages convoités. Les bénéfices tangibles sont souvent inatteignables. Une étude réalisée en 2010 par le Chief Marketing Officer (CMO Council) révèle que l’accès aux aubaines est la principale motivation d’adhésion à tous genres de programmes de reconnaissance. En effet, 70 % des gens y adhérent pour économiser de l’argent. De ce fait, nous préférons garantir des mesures incitatives concrètes à tous les adeptes de programmes de fidélisation avec une série de privilèges et d’économies applicables dans l’immédiat.

Dans le domaine des arts, il peut s’agir d’accéder à des produits qui permettent de prolonger ou de renforcer l’expérience artistique par d’autres produits culturels complémentaires, tels que des restaurants, des boutiques spécialisées, des librariries, des disquaires, etc.

Les bons programmes de fidélisation :

  • S’autofinancent et génèrent de nouveaux revenus ;
  • Renforcent les liens entre l’organisme ou l’entreprise et ses clients ;
  • Offrent des avantages qui s’harmonisent avec l’expérience proposée par l’organisme ou l’entreprise ;
  • Sont si populaires qu’ils créent une promotion bouche-à-oreille profitable à leurs initiateurs.

Il y a bien sûr un coût initial au développement d’un programme de fidélisation. Mais si l’offre qui l’accompagne est alléchante et que le programme est bien promu, l’organisme artistique ou l’entreprise culturelle qui s’y engage recouvrira rapidement ses frais et engrangera incontestablement de nouveaux revenus.

Appelez-nous dès maintenant et nous vous aiderons à améliorer votre santé financière.

Diane Chevrette 

 

Articles pertinents

4 Comments

  1. […] Proposez-leur de souscrire à votre programme de fidélisation. […]

  2. […] passées auprès d’un client en développement de publics, en compagnie de ma collègue Diane Chevrette. J’ai eu l’occasion de lire bien des choses liées à la raison d’être de ce […]

  3. […] L’expérience artistique ne se termine pas avec les applaudissements ou la lecture de la dernière phrase du dernier chapitre. Pour fidéliser vos clients, vous devez maintenir le contact et cultiver vos rapports avec eux. Cela peut se faire en sollicitant l’appréciation des nouveaux venus par l’entremise d’un bref sondage, en recueillant leurs adresses électroniques afin de leur expédier des invitations personnalisées ou des informations privilégiées ou en les enjoignant de vous suivre par l’entremise de vos médias sociaux. Vous pouvez songer aussi à vous doter d’un programme de fidélisation. […]

  4. […] des consommateurs occasionnels et des personnes qui vous découvrent. Investissez dans un programme de fidélisation. Il pourrait s’agir d’une solution aux défis budgétaires évoqués […]

Écrivez votre commentaire