Archives de October, 2014

Quelques approches au développement de publics (2 de 5) : développez votre offre pour conserver vos publics acquis

Le 31 janvier 2014 Inspiré par les travaux de ma collègue Lianne Pelletier, stratège et consultante en communication, auteure des Moteurs du développement de publics en milieu culturel minoritaire (thèse de doctorat en rédaction, Université Laurentienne, Sudbury, Ontario), je vous propose une série de cinq billets dans lesquels j’aborde différentes approches courantes en matière de développement de publics, tant pour les arts que les sports. Aujourd’hui : développez votre offre pour conserver vos publics acquis (ce que Lianne appelle le développement de produits pour vos marchés actuels). iphone xr case outlet Que vous le vouliez ou non, les intérêts et les préférences de vos clientèles acquises évoluent. Iphone 8 case Elles sont exposées à une variété de produits, similaires aux vôtres, à la maison (à la télé, sur le Web) et ailleurs sur votre territoire. Les amateurs d’arts et les partisans de sports ne se contentent pas uniquement de ce que vous offrez ; ils consomment ailleurs. cheap iphone 8 case Cela les amène à développer un sens critique, à mieux cerner ce qui leur plait ou déplait. iphone 8 case outlet uk Avez-vous pris le temps de mesurer cette évolution ? Pour demeurer pertinent aux yeux de vos clients, songez à l’ajout de nouveaux éléments à votre façon de faire, à votre programmation, au déroulement de votre événement et à l’expérience que vous offrez. Puisque vos publics acquis vous côtoient depuis un certain temps, il y a fort à parier qu’ils sont à la recherche d’occasions pour interagir avec vous, vos artistes ou vos athlètes. Ils veulent :

  • Vous faire part de leurs impressions et de leurs suggestions.
  • Faire partie de votre entourage et accéder aux mêmes informations que vous.
  • Sentir que leur apport est reconnu et apprécié.
  • Approfondir leurs connaissances ou leur appréciation de votre domaine d’activité.

Envisagez de leur offrir des activités participatives, de même que des occasions de se familiariser davantage avec votre univers. Produisez et distribuez du matériel explicatif (imprimé et en ligne), des outils d’interprétation, des informations «exclusives» qui enrichiront leur expérience. iphone 7 case outlet C’est ici que s’insère le concept de l’engagement du public envers les arts (découvrez une mise en pratique ici) qui peut être adapté au monde du sport. Souvenez-vous : « Rester immobile ne sert à rien. Il faut choisir entre progresser ou régresser. outlet iphone xr case Allons donc de l’avant et le sourire aux lèvres. » – Robert Baden-Powell Prochain billet (3 de 5) : joindre de nouveaux publics sans modifier votre offre courante (ou l’extension du marché). iphone 8 case outlet uk Billet précédent : 1 de 5 – Le statu quo (ou l’approche passive) denis-bertrand-21-decembre-2011-12_cropped8 Denis J.

 

À propos du vieillissement des publics des théâtres

Le 31 mars 2014 Le conseiller artistique du Festival TransAmériques, Martin Faucher (photo), a offert son point de vue sur l’absence de plus jeunes spectateurs dans les salles de théâtre au cours d’une entrevue qu’il accordait samedi dernier (29 mars 2014) à l’émission Culture Club, animée par René Hormier-Roy, sur les ondes d’ICI Radio-Canada Première.

Les théâtres plus institutionnels, plus anciens, je crois qu’il y a un problème de vieillissement de publics. Je crois qu’il y a aussi un vieillissement des esthétiques théâtrales. outlet iphone 8 case Il faut faire attention. Il faut vraiment être de son époque. (…) Il y a aussi le facteur économique. C’est assez cher. outlet iphone xr case online Si on réussissait à réduire le prix des billets, je pense qu’il y aurait une plus grande fréquentation, parce que le défi pour quelqu’un qui a entre 25 et 40 ans, qui a fini l’école et qui a une jeune famille, c’est pas facile. iphone 8 case for sale Ça prend une certaine audace théâtrale qui n’est pas toujours au rendez-vous.

M. Faucher aborde plusieurs thématiques dans son intervention :

  • La pertinence de l’offre : tout producteur ou diffuseur peut s’interroger sur la qualité du produit qu’il propose et sa capacité d’intéresser les plus jeunes publics, une génération éduquée dont la consommation d’arts et de culture est influencée, entre autres, par les nouvelles technologies.
  • Le vieillissement des publics : il y a certaines disciplines artistiques auxquelles on accède en vieillissant, parce que nos goûts évoluent et parce qu’on dispose du temps et des moyens requis. Ces conditions, jointes au vieillissement général de la population nord-américaine, expliquent le vieillissement des publics. iphone xs case for sale Par contre, les producteurs et les diffuseurs doivent se questionner sur leur volonté de joindre de plus jeunes publics et d’entreprendre les démarches et les changements nécessaires pour répondre aux attentes de ces clientèles.
  • Le coût des billets : une réduction du coût des billets peut aider, mais les 25-40 ans ont d’autres obstacles à leur participation aux arts, notamment les coûts associés à une sortie (ex., frais d’une gardienne, déplacement, stationnement, repas, temps, etc.). Si cette clientèle vous intéresse, sondez-la. iphone xs case on sales Elle vous dira ce dont elle a besoin pour se présenter chez-vous. outlet iphone 8 case À vous de déterminer ensuite si vous pouvez l’accommoder en fonction de vos moyens.

Que pensez-vous des propos de M. outlet iphone xr case Faucher ? denis-bertrand-21-decembre-2011-12_cropped8 Denis J.

 

Pour ou contre les performances artistiques interactives ?

Le 31 juillet 2014 Quelques compagnies de théâtre en Angleterre et aux États-Unis présentent des spectacles qui nécessitent la participation active de membres du public. cheap iphone xr case outlet Ces derniers sont invités, entre autres, à lire quelques lignes de dialogue avec les artistes sur scène ou à réagir à des sollicitations directes des comédiens pendant une performance, faisant fi ainsi du mur invisible qui les séparent normalement. Ce phénomène n’est pas limité au théâtre. iphone 7 case outlet Il est aussi très présent en danse (photo) et dans le milieu de la performance artistique. Même si l’approche est bien intentionnée, inutile de vous dire qu’elle dérange bien des spectateurs habitués à leur rôle traditionnel d’observateurs ou qui ne veulent pas être sollicités de la sorte parce que cela les rend inconfortables. Si vous voulez aller de l’avant avec de telles interactions, voici quelques conseils qui vous seront utiles :

  • Concevez votre événement ou votre spectacle en y intégrant dès le départ la participation du public. iphone 7 case on sales Anticipez tous les scénarios possibles, de la participation la plus enthousiaste au refus de participation catégorique.
  • Préparez vos artistes en conséquence.
  • Avisez le public au prélable de la nature participative de votre événement ou de votre spectacle. Ainsi, les gens qui se présenteront sauront à quoi s’attendre.
  • Créez d’abord une atmosphère propice à une complicité entre les artistes et le public. Par exemple, les artistes peuvent accueillir les spectateurs à leur arrivée et interagir avec eux avant la levée du rideau. iphone 7 case outlet uk C’est une bonne occasion d’identifier ou de répérer des participants intéressés. iphone 8 case on sales Expliquez quelle sera la nature de la participation du public, sans pour autant dévoiler toutes vos surprises. Un public enthousiaste se pliera au jeu.
  • L’expérience que vous proposez doit être valorisante pour les participants et l’assistance. iphone 8 case for sale Dans ce cas-ci, le ridicule tue !
  • Permettez au public de prendre des photos lorsqu’un des leurs est sur scène.
  • Remerciez les gens de leur participation.

Pour en savoir plus à ce sujet, cliquez ici. cheap iphone xr case outlet Avez-vous déjà vécu une expérience artistique participative ? denis-bertrand-21-decembre-2011-12_cropped3 Denis J.

 

Quelques approches au développement de publics (1 de 5) : le statu quo (approche passive)

Le 30 janvier 2014 Le premier mois de la nouvelle année s’achève et votre humble serviteur a été si occupé qu’il a négligé son blogue ces dernières semaines. cheap iphone xs case online Désolé ! Inspiré par les travaux de ma collègue Lianne Pelletier, stratège et consultante en communication, auteure des Moteurs du développement de publics en milieu culturel minoritaire (thèse de doctorat en rédaction, Université Laurentienne, Sudbury, Ontario), je vous propose une série de cinq billets dans lesquels j’aborde différentes approches courantes en matière de développement de publics, tant pour les arts que les sports. cheap iphone 7 case online iphone 8 case outlet uk Aujourd’hui : l’approche passive ou le statu quo (ce que Lianne appelle la « pénétration de marchés actuels avec les produits actuels »). Certains organismes choisisssent sciemment de ne pas faire de développement de publics (j’en connais !), n’en déplaise aux observateurs qui croient que toutes les organisations artistiques, entre autres, s’y investissent. iphone xr case on sales iphone 8 case outlet Ces entités «focalisent sur les publics actuels de l’entreprise (…) sans proposer de modifications ou d’ajouts» à leur offre. cheap iphone 7 case online iphone 8 case outlet Pour joindre de nouveaux publics, elles comptent surtout sur «l’initiation volontaire» ; elles laissent «le nouveau client venir vers (le produit) entièrement de son gré», sans doute persuadées que la qualité du dit produit peut, pratiquement à elle seule, séduire de nouveaux consommateurs. Cette approche exige «ni effort ni stratégie» ni concession, au-delà des activités promotionnelles ususelles (annoncer la tenue d’un événement, la disponibilité d’un produit). L’organisme qui l’adopte devrait être en mesure de bien connaître ses publics en recueillant des données à leur propos et en leur offrant des incitatifs pour les fidéliser. cheap iphone xr case outlet Il peut aussi orienter sa mise en marché vers des individus et des groupes aux profils similaires à ses clientèles courantes ; sans doute des personnes qui ont déjà été exposées au produit et qui sont susceptibles de l’apprécier tel quel. cheap iphone xs case online outlet iphone xr case Par contre, en tentant de desservir presqu’exclusivement les «mêmes» clientèles, l’organisme projette une image de club privé, peu enclin ni prêt à recevoir des clients qui se distinguent de ses adeptes courants. cheap iphone xr case outlet Sa capacité de diversifier ses publics en sera affectée. cheap iphone xs case outlet Prochain billet (2 de 5) : développer votre offre pour conserver vos publics acquis (ou le développement de produits). denis-bertrand-21-decembre-2011-12_cropped8 Denis J.

 

3 leçons de marketing de Broadway

Le 30 juin 2014 Je suis de retour d’un congé estival de trois semaines aux Îles-de-la-Madeleine, période pendant laquelle j’ai surtout travaillé et mis de côté ce blogue. Mais me revoici avec ce texte fort intéressant du gourou américain du marketing, Seth Godin (photo). cheap iphone xr case online Ce dernier partage trois leçons qu’il a tirées des activités de marketing de Broadway, dont je vous fais part ci-dessous :

  1. Déterminez à qui s’adresse votre produit : à Broadway, les promotions des spectacles sont surtout destinées aux touristes, autrement dit aux non-consommateurs ou aux consommateurs occasionnels de théâtre. Godin affirme qu’il est plus facile et plus profitable de solliciter les gens qui vous fréquentent déjà, qui vous aiment et qui sont aptes à répandre la bonne nouvelle à votre propos (promotion bouche-à-oreille) que de vous adresser à des gens qui vous ignorent. cheap iphone 8 case D’où l’importance d’établir des rapports avec vos publics.
  2. Intéressez-vous aux perceptions du monde de vos interlocuteurs : quels sont leurs intérêts ? Quelles sont leurs cordes sensibles ? Quels mots ou quelles expressions sont susceptibles de les toucher ? Vous les découvrirez en interagissant directement avec eux. outlet iphone xr case online Vous pourrez alors ajuster vos messages et vos promotions en conséquence.
  3. Reconnaissez que vous n’avez pas assez d’argent pour entreprendre une campagne promotionnelle efficace dans les médias traditionnels : les placements publicitaires occasionnels sont inefficaces. cheap iphone 8 case Pour réussir, il vous faudrait être constamment en ondes ou dans les pages des journaux et des magazines (pensez aux marques de bières ou de boissons alcoolisées). cheap iphone 7 case outlet Tentez plutôt de joindre un peu moins de gens plus souvent. outlet iphone 7 case online Bâtissez une communauté (ou une tribu) avec laquelle vous communiquerez directement.

Je me rallie aux propos de M. Godin. J’y ajouterais ce qui suit : les approches auprès de groupes de personnes restreints fonctionnent aussi pour joindre des non-consommateurs (des gens qui ne vous connaissent pas) ou des consommateurs occasionnels. Identifiez-les en fonction de vos intérêts communs. Il est possible que ces intérêts soient de nature autre qu’artistique ou sportive. Il peut s’agir d’intérêts sociaux, communautaires ou autres. iphone 8 case for sale Amorcez la discussion sur ces bases et tissez des liens entre ces sujets et votre travail. cheap iphone xr case outlet outlet iphone xr case Explorez des collaborations communes. iphone xs case on sales Les nouveaux publics se gagnent une personne (ou presque) à la fois plutôt qu’en sollicitant les masses méconnues. cheap iphone xr case denis-bertrand-21-decembre-2011-12_cropped3 Denis J.

 

Le développement de publics : une priorité du Conseil des arts de l’Ontario

Le 30 octobre 2014 J’ai assisté hier à une rencontre entre les dirigeants du Conseil des arts de l’Ontario (CAO) et des membres des communautés artistiques du Grand Sudbury. cheap iphone xr case Il y était question du nouveau Plan d’action 2014-2020 de l’organisme. Le deuxième volet du Plan, intitulé Favoriser la participation du public aux arts et l’appréciation des arts, comprend un objectif qui a pour titre Appuyer la participation du public aux arts. On peut y lire ce qui suit:

Les artistes et les organismes artistiques doivent développer et approfondir davantage leurs relations avec leur public en ayant recours à des moyens novateurs – particulièrement au vu de l’évolution démographique (le vieillissement de la population et la diversité culturelle croissante, par exemple) et des nouveaux moyens qu’utilisent les gens, surtout les jeunes, pour s’impliquer dans les arts.

Ainsi, le CAO appuiera «les activités qui permettent d’accroître, d’élargir et de diversifier la participation aux arts et les auditoires des arts, visiteurs, spectateurs, auditeurs et lecteurs compris.» Cet engagement est d’autant plus important que le Conseil a annoncé que tous les organismes qui reçoivent des fonds de projets ou de fonctionnement subiront automatiquement une diminution de 5 % de leurs subventions dès l’an prochain. Aucune entité ne sera épargnée. Cette réduction s’explique par le fait que le budget du CAO n’a pas augmenté depuis 6 ans et que le nombre de demandes qu’on lui adresse a crû de 53 %. cheap iphone xr case outlet Comme l’a affirmé la directrice des subventions, Carolyn Vesely, «95 % est le nouveau 100 %». Autre indication que le Conseil prend le développement de publics au sérieux: il a restauré le financement du programme Compas, qui avait été réduit de 50 % il y a quelques années. iphone xr case outlet Ainsi, les organismes intéressés pourrront faire appel aux services d’experts comme ma collègue Diane Chevrette et moi pour développer des stratégies qui leur permettront de rejoindre, d’accroître et de fidéliser leurs clientèles. iphone 8 case for sale La tentation sera grande chez certains organismes artistiques de réagir à cette annonce en coupant dans les budgets voués à l’artistique et au marketing. outlet iphone xr case online Mais comme l’a répété maintes fois le gestionnaire des arts Michael Kaiser, il est préférable que les entités aux prises avec un tel défi épargnent le développement artistique et la mise en marché, l’art étant leur raison d’être et le marketing la façon d’y intéresser le public. outlet iphone xr case Il vaut mieux dans ces circonstances qu’elles songent à des façons d’accroître leurs revenus plutôt que de fragiliser leurs activités de base. iphone 7 case outlet uk C’est dans ce contexte, entre autres, que le développement de publics prend toute son importance. Ce ne sont pas des personnes ou des entreprises qui ignorent votre existence qui vous aideront à combler votre manque à gagner, mais putôt celles qui connaissent et apprécient votre travail. iphone xr case on sales Diane et moi savons qu’il est possible d’établir des rapports avec vos clientèles courantes et potentielles qui vous seront profitables non seulement en termes de fréquentation ou de consommation, mais aussi pour accroître et diversifier vos revenus. Contactez-nous si vous voulez en savoir plus. Enfin, les organismes qui reçoivent l’appui du Conseil des arts du Canada trouveront des similitudes entre son Plan stratégique 20111-2016 et le Plan d’action du CAO. iphone 7 case cheap iphone 8 case outlet Sachez que les autres conseils des arts et entités équivalentes au pays sont confrontés aux mêmes défis que leurs collègues fédéral et ontarien. iphone 7 case on sales denis-bertrand-21-decembre-2011-12_cropped3 Denis J.

 

10 règles de marketing pour le théâtre

Le 29 juillet 2014 Je suis tombé par hasard sur les 10 règles « pratiques » pour le marketing du théâtre d’Alan Harrison, blogueur sur le marketing des arts et gestionnaire d’expérience auprès d’une demi-douzaine de compagnies de théâtre aux États-Unis. cheap iphone xr case outlet Selon moi, ces règles s’adresssent d’abord aux producteurs, mais les diffuseurs peuvent y trouver leur compte. Certaines d’entre elles me semblent un peu obscures, mais les suivantes sont toujours pertinentes :

  • Ne présumez jamais que vos interlocuteurs savent ce dont vous parlez.
  • Personne ne se préoccupe de savoir si vous faites du THÉÂÂÂTRE ou du théâtre. outlet iphone 8 case Pas besoin d’être aussi méticuleux.
  • Désolé, le client a toujours raison même quand il a tort.
  • Ne laissez pas une bonne idée mourir à cause des détails.
  • Échouez souvent avec panache. outlet iphone xr case online Si vous échouez une seule fois, c’est que vous ne vous forcez pas. cheap iphone xs case outlet Si vous n’échouez jamais, vous faites du surplace.
  • La simplicité : vous ne pouvez pas faire plus d’une chose à la fois ; exigez seulement une chose à la fois de vos clients.
  • Promotion + recherche + instinct = marketing.
  • Faites la distinction entre la vanité et le marketing.
  • Tous les départements d’un théâtre doivent collaborer aux initiatives de mise en marché.
  • Les règlements sont faits pour les jeux de société. cheap iphone 7 case Innovez.

Il est question ici de théâtre, mais les règles de M. iphone 8 case outlet uk Harrison s’appliquent à toutes les disciplines. cheap iphone 7 case outlet Qu’en dites-vous ? denis-bertrand-21-decembre-2011-12_cropped3 Denis J.

 

Les conférences TED et le développement de publics pour le théâtre

Le 28 février 2014 Vous connaissez sans doute les conférences TED qui mettent en vedette des penseurs, des artistes, des gens d’affaires, des éducateurs et des scientifiques, parmi d’autres. outlet iphone 7 case TED leur offre des tribunes pour aborder une variété de sujets contemporains. iphone 8 case for sale Une série récente de ces conférences a eu lieu plus tôt cette semaine à New York et on y a discuté, entre autres, de développement de publics pour le théâtre. outlet iphone xr case online outlet iphone 8 case Un collègue américain, Jonathan Mandell, en a fait une recension. iphone 8 case outlet Voici ce que j’en ai retenu :

  • Qu’est-ce qu’une expérience théâtrale ? La vôtre ressemble-t-elle à celle-ci ? Vous arrivez à un lieu de diffusion en compagnie de votre conjointe, de votre conjoint ou d’amis. cheap iphone xr case outlet cheap iphone xr case online Vous prenez vos places et on vous demande de vous taire. Vous assistez au spectacle que vous jugez captivant ou ennuyant. Puis, on vous demande de quitter les lieux. outlet iphone 8 case online Est-ce véritablement une «expérience» digne du nom ?
  • Vous pouvez avoir recours à Skype ou à un service similaire pour provoquer des rencontres en ligne entre vos artistes et vos publics.
  • Proposez des échanges entre les artistes et vos publics après chaque performance.
  • Créez des partenariats avec des organismes locaux sélectionnés en fonction des thématiques abordés dans un spectacle et offrez des activités de sensibilisation conjointes.
  • Encouragez les spectateurs à gazouiller en direct (utilisation des médias sociaux) lorsqu’une représentation ou un événement s’y prête.
  • Collaborez avec vos pairs pour entreprendre des stratégies de marketing partagées.
  • Sollicitez de l’aide lorsque nécessaire. outlet iphone 7 case Vous n’êtes pas obligés de relever tous vos défis seuls.

Les lectrices et les lecteurs de longue date de ce blogue ne trouveront rien de bien nouveau dans les suggestions ci-haut. iphone 8 case outlet uk Par contre, il est toujours intéressant de constater que certaines approches perdurent. iphone 8 case for sale iphone xr case on sales denis-bertrand-21-decembre-2011-12_cropped8 Denis J.

 

4 approches pour rejoindre les jeunes travailleurs professionnels

Le 28 octobre 2014 Elaine Maslamani (sur la photo) est une chef de file dans le domaine des arts et de la culture à Washington, aux États-Unis. cheap iphone 7 case online Elle a travaillé auprès de plusieurs organismes artistiques désireux de rejoindre des jeunes travailleurs professionnels âgés de 25 à 35 ans. cheap iphone 8 case online cheap iphone xr case Pour ce faire, elle propose 4 approches éprouvées :

  1. Démontrez que vous êtes accueillants : affirmez publiquement que vous voulez desservir cette clientèle, que vous l’accompagnerez dans sa découverte de votre discipline, de vos produits, de votre programmation et de votre lieu, que vous l’introduirez aux artistes avec lesquels vous travaillez. Dites à ces jeunes personnes qu’elles en rencontreront d’autres qui partagent leurs intérêts.
  2. Proposez des événements qui assouviront leur curiosité et leur permettront de socialiser : la socialisation mène à la découverte. C’est l’occasion d’introduire vos interlocuteurs à ce que vous faites et d’apprendre à mieux les connaître pour établir des relations favorables de part et d’autre. iphone 8 case on sales Présentez-leur un aperçu d’une œuvre ou d’un événement à venir. iphone 8 case on sales Il ne suffit pas d’attirer cette clientèle chez-vous ; elle doit aussi comprendre qui vous êtes et ce que vous faites.
  3. C’est un investissement à long terme : percevez ces jeunes travailleurs professionnels comme autant d’alliés et de donateurs potentiels. Créez des rapports entre eux et votre organisation. iphone 8 case for sale iphone xr case outlet uk Une fois ces relations établies, vous pourrez solliciter leur appui. Ajustez vos offres ou vos demandes en fonction de leur capacité de consommer et de payer (ex., proposez-leur des paiements mensuels au lieu d’un abonnement payable d’un trait).
  4. Demandez aux membres de votre conseil d’administration (CA) et à vos partenaires d’identifier de jeunes travailleurs professionnels : plusieurs entreprises et autres employeurs s’attendent à ce que leurs jeunes employés s’engagent envers leur communauté. cheap iphone 8 case online Ces derniers ne savent pas toujours comment s’y prendre. cheap iphone xs case outlet Les membres de votre CA et les responsables de départements de marketing (ou de ressources humaines) d’entreprises peuvent vous mettre en contact avec de jeunes personnes susceptibles de s’intéresser à votre offre, à vos produits. outlet iphone xs case cheap iphone xs case Une fois ce rapport établi, introduisez-les aux avantages de vous côtoyer. Ces démarches peuvent aussi mener à la création de relations entre vous, ces entreprises et ces employeurs.

Mme Maslamani n’est pas la première experte à souligner l’importance de la socialisation pour rejoindre et intéresser les jeunes publics aux arts. J’affirme que cette approche est valable pour toute nouvelle clientèle que vous courtisez, même les adultes. denis-bertrand-21-decembre-2011-12_cropped3 Denis J.

 

Acceptez le changement puisqu’il est inévitable et constant

Le 28 juillet 2014 Clare Reddington (photo) est la directrice de la création chez Watershed, une entreprise britannique active dans le monde du cinéma et de la création numérique. iphone 8 case outlet uk Elle était une des conférencières invitées à la rencontre annuelle de l’Arts Marketing Association dont je vous ai parlé la semaine dernière. Sa conférence, intitulée Acceptez le changement, a laissé une forte impression sur les participants à cet événement. cheap iphone xs case outlet iphone 8 case outlet uk J’en souligne les faits saillants :

  • Pour établir de nouveaux rapports avec vos publics, vous devez vous adapter constamment.
  • Acceptez le changement puisqu’il est constant : joindre une variété de clientèles, leur proposer une variété de projets, les inviter à se joindre à vous malgré vos différences apparentes ; voilà autant d’approches qui lancent des conversations et contribuent à des lendemains plus fructueux. iphone 8 case outlet uk iphone xs case on sales Ce partage d’énergie et de passion mène au changement.
  • Acceptez le risque : si vous ne vous trompez pas occasionnellement, cela signifie que vous ne prenez pas de risques. Soyez flexibles et opportunistes.
  • Dur, dur, le changement : pour s’adapter au changement, il faut être résilient et bien organisé. iphone xr case outlet uk Faites appel à la fois à des gens qui se démarquent de vous et à d’autres qui pensent comme vous afin qu’ils vous appuient tout au long de votre parcours qui sera inévitablement fertile en rebondissements.
  • Mettez l’accent sur votre vision, sur les émotions : expliquez pourquoi un projet est important au lieu de vous attarder au comment ou au combien. Vous aurez davantage de chance d’y intéresser vos publics et des collaborateurs.
  • Allez de l’avant avec le changement : créez des zones d’innovation ou des occasions de rencontre avec vos publics. cheap iphone xs case online Si joindre de plus jeunes consommateurs vous préoccupent, invitez-les à participer à la conversation. cheap iphone xs case Tirez-en des enseignements. cheap iphone xs case online Démontrez que vous agissez en conséquence. Demeurez pertinents aux yeux de vos interlocuteurs.

Les propos de Mme Reddington s’insèrent parfaitement parmi les 7 perles de sagesse qui émanaient de la conférence. outlet iphone 7 case online Vos publics changent et évoluent. Mettez-vous au diapason pour les conserver et joindre de nouvelles clientèles. iphone xs case outlet uk denis-bertrand-21-decembre-2011-12_cropped3 Denis J.