Retour sur le Forum Jeunes et culture de la région de Québec (1 de 4)

Le 4 décembre 2014

J’ai eu l’honneur d’être un des conférenciers invités au Forum Jeunes et culture qui avait lieu hier, à Québec. La rencontre était organisée par le Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches. Les participantes et les participants provenaient notamment des milieux des arts, de la culture et de l’éducation.

J’avais pour mandat de parler des pratiques culturelles de jeunes en réponse aux présentations de deux artistes invités : l’auteure-compositrice-interprète Pascale Picard et l’artiste multidiscipliniare Nicolas Jobin. Chacun d’eux devait répondre à la question suivante : qu’est-ce qui m’a donné le goût des arts ?

Pascale a expliqué que la musique était non seulement son métier, mais sa passion. Jeune enfant, elle écoutait les vinyles de ses parents qui lui ont acheté ensuite la musique qui lui plaisait. Son père jouait de la guitage. Elle avait accès aux pianos de ses grands-parents. Ce partage de connaissances avec les membres de sa famille a éveillé en elle une curiosité pour la musique. Entre temps, sa mère, grande lectrice, l’a initiée aux livres. Son premier spectacle à vie fut une prestation du Cirque du Soleil. Plus tard, elle assistait à son premier concert, mettant en vedette le groupe Green Day. Elle a développé un sens d’appartenance à des valeurs et à un mode de vie par l’entremise de ses idoles. Aujourd’hui, Pascale demeure une grande consommatrice d’arts et de culture (musique, téléséries, cinéma, lecture…). Selon elle, il est important d’exposer les jeunes le plus tôt possible aux arts et de leur offrir le plus de choix possibles en toute liberté.

De son côté, les parents de Nicoals aimaient la musique pop, mais pas n’importe laquelle : celle de Diane Dufresne. Malgré cette présence, Nicolas n’était pas un grand consommateur d’arts et de culture. C’est en poursuivant des études postsecondaires qu’il a découvert la musique classique, puis la musique contemporaine. Il a composé des œuvres pour le théâtre et la danse, dirigé des orchestres. Il s’est élevé contre le formatage de la culture pour en stimuler la consommation (exemple : produire des chansons qui doivent durer de deux minutes trente à trois munutes trente). Il a invité les participantes et la participants au Forum à permettre aux jeunes de découvrir leurs propres passages secrets vers les arts en les encourageant et en les aidant à surmontrer les défis qu’ils rencontreront. Après tout, a-t-il dit, les goûts et les habitudes se développent avec le temps.

Je vous parlerai de ma réponse aux présentations de Pascale et de Nicolas dans mon prochain billet.

denis-bertrand-21-decembre-2011-12_cropped

Denis J. Bertrand

Tags: , , , ,  

Articles pertinents