Posts Tagged ‘motivations’

Même les gens qui travaillent dans le milieu des arts n’ont pas toujours le temps d’en consommer

Le 20 janvier 2015

Je participais, la fin de semaine dernière, au marché du spectacle de l’Ontario français, Contact ontarois, organisé par Réseau Ontario. Les diffuseurs et les artistes qui y assistaient se sont prêtés à un exercice au cours duquel ils devaient répondre aux questions suivantes :

  • Quel est le facteur le plus important qui vous motive à assister à un spectacle ?
  • Quel est le facteur le plus important qui vous empêche d’assister à un spectacle ?

Voici leurs réponses :

Motivations

  • La surprise
  • L’accès à de l’information sur les artistes
  • La qualité du spectacle et ce qu’on en dit
  • L’expérience offerte
  • Une offre diversifiée
  • Une promotion efficace et ciblée, diffusée adéquatement
  • La participation du public
  • Les émotions liées au spectacle

Empêchements

  • L’accessibilité (selon la nature du spectacle ou l’endroit où il est présenté)
  • Le manque de temps ou l’investissement de temps requis
  • Les coûts

Ces réponses se comparent avantageusement aux résultats d’une étude récente sur ces questions.

J’espère maintenant que les personnes concernées se rappelleront des motivations qu’elles ont évoquées et s’en serviront auprès de leurs clientèles. Pour ce qui est des empêchements, il y a moyen de rémédier à ces derniers, mais lorsque des gens qui travaillent dans le milieu des arts et de la culture évoquent de tels défis, on comprend que le public puisse en faire autant.

denis-bertrand-21-decembre-2011-12_cropped

Denis J. Bertrand

 

Motivations et obstacles à la fréquentation des arts

Le 12 janvier 2015 ; mise à jour : le 14 janvier 2015

Bonnée année à vous toutes et tous !

L’organisme américain National Endowment for the Arts vient de publier une nouvelle étude sur les motiviations et les obstacles à la participation du public aux arts.

En voici les principales conclusions :

  • Pourquoi les gens fréquentent-ils les arts ? 1) Pour socialiser avec des amis ou des membres de leur famille ; 2) Pour apprendre de nouvelles choses ; 3) Pour vivre une expérience artistique ; 4 ) Pour appuyer leur communauté.
  • Pourquoi les gens ne fréquentent-ils pas les arts ? 1) Manque de temps ; 2 ) Les coûts ; 3 ) L’accès ; 4) Personne avec qui partager une sortie.

Que faut-il retenir de ces constats ?

  • Vous devez d’abord renforcer les motiviations de vos clientèles en leur offrant des occasions de socialiser entre elles et avec vous avant ou après un événement, en partageant vos connaissances avec elles, en transformant vos activités en événements et en vous rappelant que vous faites partie d’une communauté qui s’étend au-delà de celle reliée à votre travail.
  • Le manque de temps est souvent synonyme de manque d’intérêt. C’est à vous de piquer la curiosité des gens en vous présentant auprès d’eux pour établir des liens entre leurs intérêts et ce que vous avez à leur offrir.
  • Les organismes artistiques établissent souvent les coûts de leurs billets ou de leurs produits sans se demander si ces prix sont abordables pour les clientèles visées. Pour le déterminer, il suffit de questionner ces consommateurs et de vous ajuster en conséquence (par exemple, en créant des forfaits pour les nouveaux clients). Vos fidèles clientèles comprendront que vous faites des efforts pour faciliter la participation de nouveaux adeptes.
  • Les difficultés d’accès et la solitude éprouvée par certains non-consommateurs sont souvent interreliées. Remédier à ces obstacles exigera des efforts supplémentaires de votre part qui peuvent être payants à long terme. Par exemple, vous pouvez créer des clubs de personnes seules ou de célibataires (pour différents groupes d’âge) afin de favoriser des rencontres entre elles ou créer un service de navette (à l’aide de bénévoles) pour faciliter le déplacement de personnes qui en ont besoin.

Il y a toujours des solutions. Il suffit de bien vouloir les explorer et les mettre en œuvre.

Pour de plus amples détails sur ces données, lisez cet article.

denis-bertrand-21-decembre-2011-12_cropped

Denis J. Bertrand